Aujourd'hui est l'étape la plus courte de la rando. J'ai passé une super nuit. Je quitte la pension vers 8h30 et je prends mon petit dej dans un superbe café style belle époque avec qq éléments de style GAUDI : 1 café con leche et 2 croissants. Le chemin passe devant la pension LA PICOTA qui est toujours fermée.

 Je quitte la ville en marchant le long d'un trottoir puis sur un chemin mais avec à ma droite toujours la RN1. le bruit des poids lourds est fatigant et c'est vraiment désagréable de marcher dans des conditions pareils surtout que cela ne fait qu'empirer au fur et à mesure de la journée jusqu'au point où je ne serai séparé des poids lourds que par un grillage.

 Dommage car les paysages des 2 dernières heures de marche sont magnifiques à travers des gorges (elles aussi hélas traversées par l'autoroute). La chapelle (ermita) de la Vierge del camino et del Santo Christo est située dans un endroit magnifique. Dommage, les poids lourds passent à 100 mètres.

 J'arrive à PANCORBO vers 14h15 avec un peu de mal à trouver l'albergue. Je téléphone au curé comme indiqué dans mon guide mais je ne comprends rien sauf "21 calle Real". je m'y rends mais je trouve un bar-restaurant. En réalité celui-ci est nouveau et installé au rez de chaussée de l'albergue (ce n'était pas indiqué dans mon guide). Je paye à une jeune fille au comptoir la modeste somme de 7 euros et fait tamponner ma crédenciale. J'aurai la grande albergue (plusieurs chambres) pour moi tout seul.

Je redescend boire une bière et déjeuner (hé oui c'est l'heure en Espagne) un menu del dias (10 euros). Douche te lessive. Comme il y a un beau soleil le linge va sécher très vite sur le balcon. Je ressors visiter la vieille ville. Devant des statues de métal représentant Don Quichotte, Sancho et la belle Dulcinée, une dame âgée sort pour m'expliquer que c'est elle et son mari qui sont les artistes ainsi que d'autres placées dans le jardin de l'église.

 

 Auto portrait

 

 Petit dej dans un café art déco  El REAL : superbe ! Le plus beau que j'ai vu en Espagne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dommage la route (l'autoroute ?) est paralèlle au chemin lors de la traversée de ces gorges.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 seul encore une fois

 

 Vu du balcon du dortoir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Place typique d'un petit village espagnol

 

 Le bar-restaurant La CASONA au pied de l'albergue

 

 Ma chambre (fenêtre de gauche)